Nous sommes actuellement le 29 Nov 2020 02:53


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 23 Sep 2020 07:18 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mars 2009 19:33
Message(s) : 3568
Localisation : Carnoules.AFACCC83,Adhérent En Meute,Adhérent Club du Bleu, Adhérent SCC,Adhérent ANDCTG,
Projet d’arrêté relatif au piégeage du sanglier.

http://www.consultations-publiques.deve ... ion_forums

Ce projet de décret prévoit d’ajouter le piégeage aux moyens de lutte contre les dégâts de sanglier dont dispose le préfet.


Les populations de sangliers (Sus scrofa) croissent de façon importante en France en raison de conditions extrêmement favorables (abondance de nourriture et des zones de quiétude). On estime aujourd’hui les populations de sangliers à plus d’1,5 millions d’individus.

Les dégâts occasionnés par les sangliers aux cultures s’élèvent autour de cinquante millions d’euros dont la charge est entièrement supportée par les fédérations départementales des chasseurs. Les prélèvements de sangliers sont également en hausse avec pour la saison 2018/2019 un chiffre de 747 367 individus (Source OFB/FNC). Cependant, ces prélèvements ne sont pas suffisants pour endiguer les dégâts aux cultures.

Les préfets disposent de plusieurs moyens de lutte contre le sanglier notamment les battues administratives et la mobilisation de lieutenants de louveterie. Les lieutenants de louveterie disposent pour l’exercice de leur mission, de moyens dérogatoires au droit commun comme la battue administrative en tout temps et la capacité de piéger les sangliers dans les départements où celui-ci est classé comme susceptible d’occasionner des dégâts (nuisibles). Cependant, leurs effectifs et leur disponibilité ne permettent pas de faire face aux enjeux croissants de cette problématique.

L’article 18 de l’arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles en application de l’article L. 427-8 du code de l’environnement interdit le piégeage du sanglier.

L’arrêté du 3 avril 2012 au 3° de son article 1 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des animaux d’espèces susceptibles d’être classées nuisibles par arrêté du préfet évoque la destruction à tir du sanglier et rappelle l’interdiction de piégeage sauf exception par les lieutenants de louveterie.

Afin de renforcer les moyens mis à disposition du préfet et l’efficacité des mesures prises dans le cadre de la destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts, le projet d’arrêté prévoit de permettre au préfet, dans les zones à forte concentration de dégâts, de déroger à l’interdiction de piéger le sanglier.
Cette possibilité intervient soit sur proposition du président de la fédération départementale des chasseurs, soit après avoir recueilli les observations du président de la fédération départementale des chasseurs concernée en cas de forte augmentation des dégâts.

Le texte a reçu un avis favorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

_________________
longue et belle vie a nos chiens


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 07:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2310
Bah surtout si la chasse aux chiens courants est interdite ... :evil:
Tout se met en place.
Et en plus, les fédés n'auront d'autre choix que de cautionner pour limiter les frais de dédommagement qui resteront quand même à leur charge !

Prochaines étapes, autorisation de destruction par les agriculteurs et enfin la stérilisation par appâts.

_________________
La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure. Platon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 07:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Mars 2009 09:22
Message(s) : 11133
Localisation : HautVar afaccc83
Il y a déja des demande de la part de "certains" agriculteurs d'autorisation de tir de nuit,quand je dis tir de nuit, ce n'est pas l'autorisation de tir au sanglier en période de non chasse le matin au levé du jour et le soir au couché du soleil il existe déja des autorisations et certains ne s'en privent pas, ils ont 2 solutions ou ils laissent la viande pourrir sur place(ça existe),ou ils tuent et récupèrent la viande et en tirent profit par la vente et en même temps reçoivent les indemnisation de dégats et le profit n'est pas négligeable,17 animaux abattus ça fais quand même de la viande !!!j'ai bien dis "certains" et je sais de quoi je parle !!!et les même demandent de vrai tir de nuit!!!!! :evil: un abattage alors que l'on veut supprimer "la régulation du sanglier" par la chasse!!! :evil: cherchez l'erreur messieurs "les escrolos" :evil:

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 08:00 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2310
Il n'y a pas d'erreur, Pierrot.
On interdit la chasse mais on autorise la destruction des animaux là où ils causent des dégâts.
Si les agriculteurs se dédommagent en vendant de la bidoche, ça leur fait une compensation supplémentaire.

Donc suppression de la chasse sur le principe , car elle est condamnée "moralement" comme loisir cruel et pervers.
Mais le pragmatisme impose de la remplacer par une régulation administrative ou une destruction tolérée en cas de dégâts.

Si ça passe, l'évolution normale voudrait que des sociétés privées voient le jour pour effectuer ces régulations / destructions.
Comme ça ne suffira pas, des moyens plus "massifs" pourraient bien être proposés.
Regardez ce qu'ont fait les hollandais avec les oies en surnombre...

_________________
La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure. Platon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 10:43 
Hors-ligne

Inscription : 15 Déc 2010 22:33
Message(s) : 1116
La myxomatose a pratiquement éradiqué les populations de lapins, tout comme il y a de fortes chances que la peste porcine fasse la même chose avec les sangliers et pour une fois ça ne sera pas la faute aux chasseurs ,reste à introduire des kangourous !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 10:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 15:29
Message(s) : 3333
Localisation : Cande Sur Beuvron
Pour le moment pas de vaccins contre la peste porcine pour protéger les élevage de porc
Mais le jour où il sera disponible la nous aurons des soucis à nous faire

Il faut bien ce dire que nous sommes pas indispensables
Dans mon département beaucoup de chasseurs pensent qu avec le sanglier en surpopulation ont à besoin de nous.....

C'est une grave erreur de pensée ça
C'est pour cela que nous sommes une minorité à ce lever contre le rip et autres attaques...

Moi on me dit tu délire il ne feront rien contre la chasse donc aucune solidarité une minorité pour la lutte et une majorité qui sent tape et c'est de même pour nos fédération des chasseurs 🤔

J espère me tromper....

Je vais essayer de me faire plaisir dimanche jour d ouverture derrière un chevreuil quand même
Même si déçu de tout ça.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 11:06 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Mars 2009 09:22
Message(s) : 11133
Localisation : HautVar afaccc83
Bédé16 a écrit :
Il n'y a pas d'erreur, Pierrot.
On interdit la chasse mais on autorise la destruction des animaux là où ils causent des dégâts.
Si les agriculteurs se dédommagent en vendant de la bidoche, ça leur fait une compensation supplémentaire.

Donc suppression de la chasse sur le principe , car elle est condamnée "moralement" comme loisir cruel et pervers.
Mais le pragmatisme impose de la remplacer par une régulation administrative ou une destruction tolérée en cas de dégâts.

Si ça passe, l'évolution normale voudrait que des sociétés privées voient le jour pour effectuer ces régulations / destructions.
Comme ça ne suffira pas, des moyens plus "massifs" pourraient bien être proposés.
Regardez ce qu'ont fait les hollandais avec les oies en surnombre...


Il y a déja quelques années que sur le forum j'avais dit que la chasse deviendrait "UN METIER" et certains m'avaient rie au nez, mais nous sommes a "LA VEILLE" !!!!! :evil:
Il restera des chasses privées a but lucratif qui permettrons a certains encore argenté comme c'est déja le cas pour des "organisateurs de chasse" a grand coups de pub nous font énormément de tort a nous petits chasseurs "rureaux!!! :twisted:

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 11:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2310
Et les gars, on n'y est pas !

Il faut surveiller et se rendre compte de ce qui se passe mais il reste plein de choses à faire pour ne pas aller là où on ne veut pas aller ! :D

_________________
La justice de l'intelligence est la sagesse. Le sage n'est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure. Platon


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2020 11:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Mars 2009 09:22
Message(s) : 11133
Localisation : HautVar afaccc83
Bédé16 a écrit :
Et les gars, on n'y est pas !

Il faut surveiller et se rendre compte de ce qui se passe mais il reste plein de choses à faire pour ne pas aller là où on ne veut pas aller ! :D


Je suis a fond pour ne pas y aller,mais il faudrait que tous les chasseurs se sentent concernés!!! :D

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Piegeage des sangliers!!!!
Message Publié : 25 Sep 2020 18:00 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Mars 2009 09:22
Message(s) : 11133
Localisation : HautVar afaccc83
https://www.chassons.com/chasse-en-fran ... ns/355119/


Ce projet de décret prévoit d’ajouter le piégeage aux moyens de lutte contre les dégâts de sanglier dont dispose le préfet.

Les populations de sangliers (Sus scrofa) croissent de façon importante en France en raison de conditions extrêmement favorables (abondance de nourriture et des zones de quiétude). On estime aujourd’hui les populations de sangliers à plus d’1,5 millions d’individus.

Les dégâts occasionnés par les sangliers aux cultures s’élèvent autour de cinquante millions d’euros dont la charge est entièrement supportée par les fédérations départementales des chasseurs. Les prélèvements de sangliers sont également en hausse avec pour la saison 2018/2019 un chiffre de 747 367 individus (Source OFB/FNC). Cependant, ces prélèvements ne sont pas suffisants pour endiguer les dégâts aux cultures.

Les préfets disposent de plusieurs moyens de lutte contre le sanglier notamment les battues administratives et la mobilisation de lieutenants de louveterie. Les lieutenants de louveterie disposent pour l’exercice de leur mission, de moyens dérogatoires au droit commun comme la battue administrative en tout temps et la capacité de piéger les sangliers dans les départements où celui-ci est classé comme susceptible d’occasionner des dégâts (nuisibles). Cependant, leurs effectifs et leur disponibilité ne permettent pas de faire face aux enjeux croissants de cette problématique.

L’article 18 de l’arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles en application de l’article L. 427-8 du code de l’environnement interdit le piégeage du sanglier.

L’arrêté du 3 avril 2012 au 3° de son article 1 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des animaux d’espèces susceptibles d’être classées nuisibles par arrêté du préfet évoque la destruction à tir du sanglier et rappelle l’interdiction de piégeage sauf exception par les lieutenants de louveterie.

Afin de renforcer les moyens mis à disposition du préfet et l’efficacité des mesures prises dans le cadre de la destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts, le projet d’arrêté prévoit de permettre au préfet, dans les zones à forte concentration de dégâts, de déroger à l’interdiction de piéger le sanglier.
Cette possibilité intervient soit sur proposition du président de la fédération départementale des chasseurs, soit après avoir recueilli les observations du président de la fédération départementale des chasseurs concernée en cas de forte augmentation des dégâts.

Le texte a reçu un avis favorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français