Nous sommes actuellement le 09 Août 2020 13:08


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17 Juil 2020 18:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mars 2009 19:33
Message(s) : 3465
Localisation : Carnoules.AFACCC83,Adhérent En MeuteAdhérent Club du Bleu, Adhérent SCC,Adhérent ADCTG,
Il ne reste que quelques heures pour participer aux Consultations Publiques concernant les Chasses Traditionnelles!!
Si vous n'avez pas encore participé, voici des liens qui vont vous le permettre. Pour vous aider à rédiger vos textes vous avez des argumentaires.

https://www.fdc83.com/192-article-en-ge ... ns-publics

Participation de tous les chasseurs souhaitée pour 5 consultations publiques

NOUS SOMMES TOUS CONCERNES

En complément du flash info du dernier CNCFS, nous vous informons que les consultations publiques sur les quotas des chasses traditionnelles ( chasse à la glu en PACA, chasse à la pante et à la matole en Nouvelle Aquitaine, tenderies dans les Ardennes), et sur la prolongation des moratoires de la chasse du courlis cendré et de la barge à queue noire sont ouvertes jusqu’au 17 juillet sur le site Internet du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

MOBILISEZ-VOUS !


Il y a 5 consultations qui sont accessibles en cliquant sur les liens ci-après :


Projets d’arrêtés relatifs à la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2020-2021

http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2170

Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021
http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2169

Projets d’arrêtés relatif à la capture des vanneaux et des pluviers dorés et relatif à la tenderie aux grives ou aux merles noirs dans le département des Ardennes pour la campagne 2020-2021
http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2168



Sur ces chasses traditionnelles, il faut émettre un commentaire favorable
à chacune des trois consultations sur les projet de quotas avec les arguments principaux suivants ( à développer et à personnaliser) :


Des traditions culturelles ancestrales

Les chasses traditionnelles des alouettes, des grives, des merles et des vanneaux font partie du patrimoine cynégétique des départements concernés.
Elles nécessitent beaucoup de temps et d’habiletés techniques de la part de chasseurs passionnés.
Ce sont des chasses qui ne donnent lieu qu’à de très faibles prélèvements qui n’ont aucune incidence sur l’état de conservation des populations concernées.

Une sélectivité des prélèvements
En cas de capture accidentelle d’espèces non autorisées, les chasseurs peuvent sans difficulté les relâcher car les systèmes de pièges n’occasionnent pas de souffrance inutile et les grives et les merles capturés vivants sont conservés avec soin.


Des quotas de prélèvements strictement calculés.
Ces quotas sont une dérogation spécifique de la Directive validée par la jurisprudence dès lors que ces prélèvements sont limités à 1% de la mortalité annuelle des populations sources et que ceux-ci sont opérés au titre d’une tradition (dont les modalités sont variables selon les départements) et dans des conditions strictement contrôlées.
Les dernières estimations disponibles démontrent, y compris pour le vanneau huppé et l’alouette des champs, que ces quotas sont tout à fait conformes et sont inférieurs à ce seuil de 1%.

Aucune influence sur l’état de conservation des espèces
L’impact de ces quotas demandés sur l’état de conservation des espèces est de fait négligeable puisque le critère du 1% a été établi par l’Union Européenne pour respecter cette condition.
La « chasse », comprise comme un système, c’est-à-dire l’ensemble des prélèvements ajouté aux actions de conservation menées par les chasseurs, peut s’avérer davantage durable, même pour des espèces en déclin, que l’absence de chasse.

Une chasse très réglementée avec des contrôles strictes des prélèvements
Les lieux où sont pratiquées les chasses traditionnelles sont tout à fait connus et accessibles aux agents chargés de la police de la chasse.
La réglementation est très stricte et les arrêtés d’ouverture très détaillés dans les règles qui s’imposent aux chasseurs (longueur des bâtons ou hauteur de ceux-ci par exemple pour les gluaux).
Les chasseurs renseignent leurs prélèvements quotidiennement et la traçabilité des opérations est assurée par la tenue d’un carnet individuel qui est rendu aux FDC annuellement et dont les DDT assurent le suivi.
La médiatisation de faits ponctuels de braconnage ne peut pas constituer un argument sérieux pour envisager d’interdire une activité. Interdit on la conduite sous prétexte que certains ne respectent pas le code de la route ?
En 2019, L’office français de la biodiversité a mobilisé 2500 heures de contrôles par ses agents pour les seuls 4 départements concernés par la chasse à la glu, et seules une vingtaines d’infractions ont été relevées.


Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021


http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2165

Nous vous proposons de déposer un commentaire défavorable au texte avec les arguments principaux suivants
( à développer et à personnaliser) :

La date du 21 août aurait pu être envisagée car elle ne remet pas en cause l’état de conservation des populations de courlis cendrés. La fin de la période de reproduction et de dépendance pour cette espèce en France est en 3ème décade de Juillet (Rapport 2018 de la France pour la révision des Concepts-clés de la directive Oiseaux). Juridiquement donc, la chasse peut être ouverte en août, soit au 21 août comme les autres gibiers d’eau.

Le plan de gestion adaptative des prélèvements international adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré, qui passe du statut de « quasi menacé » (2007) à « préoccupation mineure » (2025).

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021
http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2166

Nous vous proposons de déposer un commentaire défavorable au texte avec les arguments principaux suivants ( à développer et à personnaliser) :

Le refus du ministère de sortir du moratoire ne tient pas compte de la distinction des deux sous-espèces continentale et islandaise, pourtant établie par le Comité d’Experts de la Gestion Adaptative (CEGA).

Si la barge continentale est effectivement en fort déclin, la barge islandaise est en plein développement, et il aurait été possible d’en autoriser la chasse en France à partir du 1er octobre, de manière à éviter au maximum le risque de confusion avec la barge continentale car celle-ci aura migré hors de France à cette période.

Le quota de 210 proposé en 2019 dans l’avis du CEGA, et non retenu par le ministère, correspondait à peine à moins de 0,2% de la population.

La majorité des membres du CEGA conviennent tout à fait que ce n’est pas la chasse mais la dégradation des zones humides et l’artificialisation des sols qui sont les principales causes du déclin de la barge à queue noire, pour la sous-espèce continentale.

Par suite, sur ces bases, un quota de l’ordre de 600 barges à queue noire serait envisageable sans risque de dégradation de l’état des populations.

Il n’y a aucun retour sur les effets du moratoire sur l’état de conservation des espèces. Pourquoi la chasse serait la seule variable d’ajustement ?


Bien à vous

_________________
longue et belle vie a nos chiens


Dernière édition par uraeus le 19 Juil 2020 12:07, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juil 2020 19:33 
Hors-ligne

Inscription : 13 Sep 2015 10:59
Message(s) : 30
Localisation : tournes 08
Bonsoir, fait et refait au temps de fois que j’ai eu l occas,je suis pleinement concerné mon grand père et moi «  tendons au grives «  dans nos Ardennes et demain je ne m’en vous jamais as dire au « vieux » qu’on arrête tous
Si sa devais arriver, sa serai la fin de mon grand père ( il «  fais la gravière » depuis 60 ans


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juil 2020 21:14 
Hors-ligne

Inscription : 13 Mai 2015 22:41
Message(s) : 436
uraeus a écrit :
Il ne reste que quelques heures pour participer aux Consultations Publiques concernant les Chasses Traditionnelles!!
Si vous n'avez pas encore participé, voici des liens qui vont vous le permettre. Pour vous aider à rédiger vos textes vous avez des argumentaires.

https://www.fdc83.com/192-article-en-ge ... ns-publics

Participation de tous les chasseurs souhaitée pour 5 consultations publiques

NOUS SOMMES TOUS CONCERNES

En complément du flash info du dernier CNCFS, nous vous informons que les consultations publiques sur les quotas des chasses traditionnelles ( chasse à la glu en PACA, chasse à la pante et à la matole en Nouvelle Aquitaine, tenderies dans les Ardennes), et sur la prolongation des moratoires de la chasse du courlis cendré et de la barge à queue noire sont ouvertes jusqu’au 17 juillet sur le site Internet du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

MOBILISEZ-VOUS !


Il y a 5 consultations qui sont accessibles en cliquant sur les liens ci-après :


Projets d’arrêtés relatifs à la capture des grives et des merles noirs destinés à servir d’appelants dans 5 départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la campagne 2020-2021

http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2170

Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021
http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2169

Projets d’arrêtés relatif à la capture des vanneaux et des pluviers dorés et relatif à la tenderie aux grives ou aux merles noirs dans le département des Ardennes pour la campagne 2020-2021
http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2168



Sur ces chasses traditionnelles, il faut émettre un commentaire favorable
à chacune des trois consultations sur les projet de quotas avec les arguments principaux suivants ( à développer et à personnaliser) :


Des traditions culturelles ancestrales

Les chasses traditionnelles des alouettes, des grives, des merles et des vanneaux font partie du patrimoine cynégétique des départements concernés.
Elles nécessitent beaucoup de temps et d’habiletés techniques de la part de chasseurs passionnés.
Ce sont des chasses qui ne donnent lieu qu’à de très faibles prélèvements qui n’ont aucune incidence sur l’état de conservation des populations concernées.

Une sélectivité des prélèvements
En cas de capture accidentelle d’espèces non autorisées, les chasseurs peuvent sans difficulté les relâcher car les systèmes de pièges n’occasionnent pas de souffrance inutile et les grives et les merles capturés vivants sont conservés avec soin.


Des quotas de prélèvements strictement calculés.
Ces quotas sont une dérogation spécifique de la Directive validée par la jurisprudence dès lors que ces prélèvements sont limités à 1% de la mortalité annuelle des populations sources et que ceux-ci sont opérés au titre d’une tradition (dont les modalités sont variables selon les départements) et dans des conditions strictement contrôlées.
Les dernières estimations disponibles démontrent, y compris pour le vanneau huppé et l’alouette des champs, que ces quotas sont tout à fait conformes et sont inférieurs à ce seuil de 1%.

Aucune influence sur l’état de conservation des espèces
L’impact de ces quotas demandés sur l’état de conservation des espèces est de fait négligeable puisque le critère du 1% a été établi par l’Union Européenne pour respecter cette condition.
La « chasse », comprise comme un système, c’est-à-dire l’ensemble des prélèvements ajouté aux actions de conservation menées par les chasseurs, peut s’avérer davantage durable, même pour des espèces en déclin, que l’absence de chasse.

Une chasse très réglementée avec des contrôles strictes des prélèvements
Les lieux où sont pratiquées les chasses traditionnelles sont tout à fait connus et accessibles aux agents chargés de la police de la chasse.
La réglementation est très stricte et les arrêtés d’ouverture très détaillés dans les règles qui s’imposent aux chasseurs (longueur des bâtons ou hauteur de ceux-ci par exemple pour les gluaux).
Les chasseurs renseignent leurs prélèvements quotidiennement et la traçabilité des opérations est assurée par la tenue d’un carnet individuel qui est rendu aux FDC annuellement et dont les DDT assurent le suivi.
La médiatisation de faits ponctuels de braconnage ne peut pas constituer un argument sérieux pour envisager d’interdire une activité. Interdit on la conduite sous prétexte que certains ne respectent pas le code de la route ?
En 2019, L’office français de la biodiversité a mobilisé 2500 heures de contrôles par ses agents pour les seuls 4 départements concernés par la chasse à la glu, et seules une vingtaines d’infractions ont été relevées.


Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021


http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2165

Nous vous proposons de déposer un commentaire défavorable au texte avec les arguments principaux suivants
( à développer et à personnaliser) :

La date du 21 août aurait pu être envisagée car elle ne remet pas en cause l’état de conservation des populations de courlis cendrés. La fin de la période de reproduction et de dépendance pour cette espèce en France est en 3ème décade de Juillet (Rapport 2018 de la France pour la révision des Concepts-clés de la directive Oiseaux). Juridiquement donc, la chasse peut être ouverte en août, soit au 21 août comme les autres gibiers d’eau.

Le plan de gestion adaptative des prélèvements international adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré, qui passe du statut de « quasi menacé » (2007) à « préoccupation mineure » (2025).

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021
http://www.consultations-publiques.deve ... ticle=2166

Nous vous proposons de déposer un commentaire défavorable au texte avec les arguments principaux suivants ( à développer et à personnaliser) :

Le refus du ministère de sortir du moratoire ne tient pas compte de la distinction des deux sous-espèces continentale et islandaise, pourtant établie par le Comité d’Experts de la Gestion Adaptative (CEGA).

Si la barge continentale est effectivement en fort déclin, la barge islandaise est en plein développement, et il aurait été possible d’en autoriser la chasse en France à partir du 1er octobre, de manière à éviter au maximum le risque de confusion avec la barge continentale car celle-ci aura migré hors de France à cette période.

Le quota de 210 proposé en 2019 dans l’avis du CEGA, et non retenu par le ministère, correspondait à peine à moins de 0,2% de la population.

La majorité des membres du CEGA conviennent tout à fait que ce n’est pas la chasse mais la dégradation des zones humides et l’artificialisation des sols qui sont les principales causes du déclin de la barge à queue noire, pour la sous-espèce continentale.

Par suite, sur ces bases, un quota de l’ordre de 600 barges à queue noire serait envisageable sans risque de dégradation de l’état des populations.

Il n’y a aucun retour sur les effets du moratoire sur l’état de conservation des espèces. Pourquoi la chasse serait la seule variable d’ajustement ?


Bien à vous



Répondu plusieurs fois!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juil 2020 08:06 
Hors-ligne

Inscription : 14 Déc 2010 17:54
Message(s) : 179
Bonjour,
Fait : répondu favorable afin que toutes nos chasses traditionnelles perdurent.
Bonne journée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juil 2020 17:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mars 2009 19:33
Message(s) : 3465
Localisation : Carnoules.AFACCC83,Adhérent En MeuteAdhérent Club du Bleu, Adhérent SCC,Adhérent ADCTG,
C'est fait, chacune et chacun a pu s'exprimer et étayer diversement avec ces mots et sa conscience son avis avec des argumentations de valeur.
Il ne nous reste plus qu'a attendre le résultat de cette Consultation Publique, dont les éléments d'analyses seront joint dans le rapport rédigé par les organismes de l'état .
Je ne manquerai pas de les faire suivre dans ce post.

_________________
longue et belle vie a nos chiens


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juil 2020 17:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Fév 2009 17:22
Message(s) : 1164
Merci Uraeus pour ce beau boulot d'information qui vient encore une fois de la base. C'est rassurant de voir cette capacité d'implication même sans directives ou indications nationales. En cette période à risques élevés pour nos passions, la surveillance active des nouvelles consultations publique et la transmission aux adhérents devrait être systématisée.

_________________
"Avec eux et pour eux"
https://louelison.pagesperso-orange.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juil 2020 11:41 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mars 2009 19:33
Message(s) : 3465
Localisation : Carnoules.AFACCC83,Adhérent En MeuteAdhérent Club du Bleu, Adhérent SCC,Adhérent ADCTG,
Environ 10750 participations à la Consultation Publique concernant la chasse traditionnelle de la grive et du merle noir en Région PACA. 10750 environs, j'ai pris la dernière à intervention du 17/07 à 23h59, un contre :oops: , comme repère de calcul car il y en a qui participent encore :roll: .
10750 participations pour 5 départements, 10750 participation sur 1200000 chasseurs. Sur ces 10750 il faut décompter les 60 à 70% de contre, moyenne habituelle.
Il reste très peu d'avis favorable. Je me permets donc de mettre en ligne quelques mots d'un chasseur que j'ai récupéré il y a quelques jours sur FB; ils ne peuvent pas plus être d'actualité:

- Quand ils ont interdit la chasse sous terre
Je n'étais pas concerné
- Quand ils ont interdit la chasse à la glue
Je n'étais pas concerné
- Quand ils ont interdit la vénerie
Je n'étais pas concerné
- Quand ils ont interdit la chasse des oies
Je n'étais pas concerné
- Et quand ils ont voulu interdire MA façon de chasser,
Il n'y avait plus personne pour me défendre...
JT

_________________
longue et belle vie a nos chiens


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juil 2020 12:32 
Hors-ligne

Inscription : 21 Déc 2015 18:53
Message(s) : 576
uraeus a écrit :
Environ 10750 participations à la Consultation Publique concernant la chasse traditionnelle de la grive et du merle noir en Région PACA. 10750 environs, j'ai pris la dernière à intervention du 17/07 à 23h59, un contre :oops: , comme repère de calcul car il y en a qui participent encore :roll: .
10750 participations pour 5 départements, 10750 participation sur 1200000 chasseurs. Sur ces 10750 il faut décompter les 60 à 70% de contre, moyenne habituelle.
Il reste très peu d'avis favorable. Je me permets donc de mettre en ligne quelques mots d'un chasseur que j'ai récupéré il y a quelques jours sur FB; ils ne peuvent pas plus être d'actualité:

- Quand ils ont interdit la chasse sous terre
Je n'étais pas concerné
- Quand ils ont interdit la chasse à la glue
Je n'étais pas concerné
- Quand ils ont interdit la vénerie
Je n'étais pas concerné
- Quand ils ont interdit la chasse des oies
Je n'étais pas concerné
- Et quand ils ont voulu interdire MA façon de chasser,
Il n'y avait plus personne pour me défendre...
JT


Et oui mon URAEUS...alors quand j’entends parler de GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT.🙃 Les bonnes volontés qui en parlent devraient redescendre sur terre,ou quitter leur désert.On va tellement être ridicules, que en lançant un projet comme celui là, dans le contexte de démobilisation qui nous concerne...On pourrait bien en mourir ,faisant exception à la règle que le ridicule ne tue pas..😂😂🤣


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juil 2020 12:36 
Hors-ligne

Inscription : 10 Nov 2009 23:32
Message(s) : 1416
he oui EURAEUS et GEGE on ne va pas aoir des beaux jours devant nous quelle Cata


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juil 2020 12:48 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Mars 2009 09:22
Message(s) : 10652
Localisation : HautVar afaccc83
Gérard redescend sur terre , tu t'attendais a quoi ???? :D
Alors regarde la moyenne d'age des chasseurs dont nous faisons parti !!!
Tu compte combien parmi notre tranche d'age ont un téléphone portable "rescent" et qui s'en servent pour des applications ????
Tu compte ceux qui vont sur internet et qui communiquent ????
Donc ceux la déja tu les mets hors concours :D
Après tu a les jeunes qui jonglent avec mais eux ils préfèrent mettre des vidéo a la con qui nous portent tort!!!
Et après tu a ceux qui en ont rien a branler de tout ça et qui attendent "gentiment" l'ouverture pour se rendre compte que nous avons perdu!!!!
Et tu a le pour cent restant qui représente le nombre de vote pour "défendre" nos acquis!!!! Point barre!!!!
Il faut regarder la vérité en face,"TOUT CE FAIS PAR INTERNET" et comme dans nos rangs nous avons une minorité qui "joue" avec ça et bien "LA GUERRE EST PERDUE D'AVANCE" :oops:
Désolé mais on en est là!!!!!!!!!!!

Les 62 parlementaires contre les chasses traditionnelles!!! les Varois surligné en jaune et region PACA en vert !!!

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français