Nous sommes actuellement le 27 Sep 2020 07:09


Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 09 Sep 2020 18:50 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mars 2009 17:53
Message(s) : 688
Dans mon coin, contraints forcés ce n'est pas dans les mœurs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Sep 2020 22:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2207
Bah oui, c'est vrai, ça dépend de l'époque dans la saison.
Au mois de septembre, quand il fait chaud dès 9 ou 10h, aller au lièvre à 14h en plein cagnard, c'est augmenter les chances de dégoûter les chiens.
Mais en saison, lorsque le dégel est passé, ce n'est pas pareil. Des animaux peuvent avoir été dérangés le matin , etc


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Sep 2020 07:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Mars 2009 09:22
Message(s) : 10941
Localisation : HautVar afaccc83
Bédé16 a écrit :
Bah oui, c'est vrai, ça dépend de l'époque dans la saison.
Au mois de septembre, quand il fait chaud dès 9 ou 10h, aller au lièvre à 14h en plein cagnard, c'est augmenter les chances de dégoûter les chiens.
Mais en saison, lorsque le dégel est passé, ce n'est pas pareil. Des animaux peuvent avoir été dérangés le matin , etc


Je suis d'accord avec toi sur une population faible et un biotope comme celui de "justy" ou le mien on tablera plus sur un rapproché et une chasse d'un lièvre qui a été dérangé dans la matinée,mais pas avant Octobre Novembre a mon avis!!!
Après il y a plusieurs facteurs(température,humidité,dégel) qui font que la voie peut être bonne "aussi" l'après midi ?????

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2020 13:52 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2207
Bon, c'est l'ouverture.
Il fait 35°C à l'ombre.
J'ai fait une sortie pourrie ce matin. Les chiens n'ont pas réussi à empaumer la voie d'un levraut dérobé à 11h du matin.

Pensez-vous qu'il faille les sortir cet aprèm' ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2020 14:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Mars 2011 11:26
Message(s) : 1725
Tard ce soir.
Il vaut mieux chasser le soir car tu vas vers la fraîcheur qu'à 10h car tu vas vers la chaleur....
Par contre 35*c ne cherche pas d'excuse, c'est très très dur pour les chiens, on ne peut pas leur en vouloir.
Essaie entre 19h et le coucher du soleil, pars vers 18h.

_________________
Si les chiens chassent, laisse faire.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2020 14:04 
Hors-ligne

Inscription : 16 Juil 2010 13:54
Message(s) : 404
C'est vrai que cet après-midi c'est impossible. Moi si je sort l'après-midi c'est à partir de fin novembre.

_________________
Rien de plus beau qu'un magnifique rapproché sur lièvre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2020 17:32 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2207
18h30, il fait 33°C. Malgré les reproches des chiens qui seraient prêts à repartir, nous ne sortirons pas ce soir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2020 22:05 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2207
Ca me fait m'interroger.
Les races dites "du sud" sont sensées être plus adaptées à la météo du sud, chaleur, sécheresse...
Amis chasseurs de lièvres, y en a-t-il parmi vous qui ont des chiens qui relèvent toutes ces difficultés sans souci ?
Je parle de chasse au lièvre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Sep 2020 08:41 
Hors-ligne

Inscription : 01 Juin 2015 09:35
Message(s) : 61
Bédé16 a écrit :
Ca me fait m'interroger.
Les races dites "du sud" sont sensées être plus adaptées à la météo du sud, chaleur, sécheresse...
Amis chasseurs de lièvres, y en a-t-il parmi vous qui ont des chiens qui relèvent toutes ces difficultés sans souci ?
Je parle de chasse au lièvre.


Les chiens du sud sont maintenant comme les autres car il y a beaucoup d’échanges entre passionnés des quatre coins de France. Les temps ont changé, les paysans avec deux ou trois chiens ont disparu. Ils chassaient autour de chez eux et échangeaient avec leurs voisins seulement. Il y avait donc énormément de petites meutes avec des différences importantes entre elles et avec des chiens le plus souvent adaptés au climat et au territoire locaux. Je pense que les meutes d’aujourd’hui sont plus disciplinés, plus rapides et plus homogènes (souvent de même race). On a privilégié ces qualités là au détriment peut-être de la finesse de nez. Un autre paramètre important à prendre en compte, c’est qu’autrefois les chiens chassaient toute l’année, ils avaient le nez des quatre saisons comme le disait Marcel Saint-Jean. Ils se retrouvaient donc confrontés à des voies disparates en fonction de la saison. Il fallait donc qu’ils s’adaptent. Les croisés de Bleus qu’on pouvait rencontrer à l’époque dans le sud-ouest étaient capables de mener pendant des heures même par voie difficile mais à un rythme extrêmement lent. Ces chiens là ont disparu car on veut aujourd’hui du grand spectacle avec de la vitesse. Difficile de l’obtenir sans perdre le nez. Certains préfèrent rentrer à la maison en invoquant la mauvaise voie plutôt que de chasser difficilement en forlonger. C’est un choix.
Personnellement, je pense qu’il faut revenir à plus de compromis entre vitesse et nez. Pour cela, il faut sortir les chiens le plus souvent possible et notamment l’après-midi, les mettre dans la difficulté et élever ensuite sur ceux qui auront montré le plus de qualités.
Il me semble, mais j’ai peu d’expérience sur ce sujet, qu’au sanglier, on voit des meutes très hétéroclites avec une tendance à privilégier le bon sur le beau. Dans le sud-ouest, la plupart possèdent encore les vieilles origines lièvre de leur grands-parents. Peut-être qu’il serait intéressant de retremper avec elles afin de retrouver certaines qualités perdues ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Sep 2020 13:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Mai 2009 14:40
Message(s) : 2207
Merci de cette réponse.
Mais je ne parle pas "en général". Je m'intéresse aux cas particuliers, au meutes à lièvres capables aujourd'hui de travailler en plein cagnard, s'il y en a.

Je suis bien d'accord qu'autrefois, dans les campagnes, les chiens avaient beaucoup plus d'expérience car ils allaient chasser seuls toute l'année.
Etaient-ils plus fins de nez ? Ca, je ne sais pas. Plus expérimentés , c'est certain. Ils connaissaient leur territoire par cœur, ils connaissaient les remises, ils savaient recouper pour retrouver leur animal. Ils étaient des spécialistes ... mais chez eux ! Et comme ils n'avaient jamais l'occasion d'aller voir ailleurs, c'était très bien ainsi. Mais étaient-ils plus fins de nez qu'aujourd'hui ? Pas si sûr.
Quand j'ai commencé à chasser, déjà avec des bassets, les chiens savaient faire le mur et s'échapper pour chasser . Mais ils ne chassaient pas à 3h de l'après-midi. Ils se carapataient généralement le soir et revenaient soit pendant la nuit, soit le lendemain matin. Pas fous ! :)

Il faut quand même se rappeler de la sélection d'autrefois, sans l'idéaliser.
Il y avait a priori beaucoup plus de chiens courants qui chassaient dans les campagnes, et en tout cas, répartis chez un peu tout le monde.
Mais personne ne faisait des centaines de kilomètres pour trouver un bon étalon. Aujourd'hui, si !
On faisait avec ce qu'il y avait dans le voisinage, en faisant moins attention à la notion de race, et d'avantage à la notion de type. On gardait ce dont on avait besoin, c'est à dire souvent 1 ou 2 chiots, le reste étant supprimé à la naissance. Voila sans doute d'où viennent les croyances de certains pour garder dans une portée le chien qui a un signe reconnaissable, comme l'étoile blanche sur le poitrail, ou tout autre signe physique distinctif qui en fait ne tendait qu'à retrouver des similitudes avec l'un des géniteurs jugés suffisamment bons pour servir à la reproduction. Mais ce mode de sélection dans les 1ers jours a ses défauts évidents. Aujourd'hui, beaucoup de gens gardent la portée et sélectionnent plus tard. Donc la sélection est différente mais le résultat pas forcement moins bon.

Les maitres sont-ils devenus plus impatients ? Sans doute, car il faut être "efficace" de nos jours. Je pense que c'est ce qui fait la différence principale avec le passé. Les amateurs de bassets savent ce que c'est qu'apprécier un travail sur du forlonger ... ;)

Effectivement, aujourd'hui, il existe des rapprocheurs à sanglier capables de prendre des voies très anciennes. Mais la voie est très différente et les parcours d'un lièvre et d'un sanglier ne sont pas comparables. Il n'est pas rare de voir des origines lièvres pour chasser le sanglier. Le chemin dans l'autre sens n'a pas l'air très fréquent...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français